domingo, 12 de abril de 2015

Les yeux vers l'aube




Je tremperai ma plume à l’encre de tes larmes

et j’écrirai je t’aime, sur les ailes du vent,

les guerriers du temps déposeront leurs armes,

nous vivrons désormais notre amour au présent



Ne nous souvenant plus d’anciennes lassitudes,

nous laverons nos plaies dans l’eau bleue de l’oubli,

rien ne pourra troubler notre béatitude,

les yeux vers l’aube enfin, le cœur vers l’infini


Les jours seront plus longs, les nuits pleines d’étoiles,

nous redécouvrirons le bonheur d’exister,

et notre amour au vent, claquant comme une voile,


s’envolera demain, ivre d’éternité.

No hay comentarios:

Publicar un comentario